stockage et  pose des parquets

 

Les qualités intrinsèques du bois imposent un certain nombre de précautions à respecter impérativement dans toutes les phases de mise en œuvre : avant, pendant, et après la pose.

Nous vous indiquons les règles principales à respecter et vous invitons pour des informations plus détaillées à nous consulter.


  • Le Stockage :

1 – 24 heures minimum avant le début de la pose, le parquet doit être stocké, dans son conditionnement d’origine, paquet fermé dans la pièce ou il doit être posé.

Quelque soit son lieu de stockage, le parquet doit être entreposé dans un local sain, sec, fermé et aéré, éviter le stockage par forte chaleur.


  • Environnement de la pièce à parqueter :

2 – Le local doit être chauffé (15° C minimum) et la mise en œuvre ne doit être entreprise que si l’air ambiant a un état hygrométrique situé entre 40 et 60 %. Cette hygrométrie doit IMPERATIVEMENT être maintenue pendant toute l’occupation des locaux.

3 – La maçonnerie et plâtres sont secs (y compris le plâtre qui scelle les lambourdes) et aucune remontée d’humidité n’est possible dans le temps.

4 – Le parquet est à l’abri de l’humidité. Les menuiseries et les vitrages doivent être posés (hors d’eau, hors d’air, local chauffé, peinture finie).


  • La préparation des supports :

5 –* Hygrométrie, planimétrie :

Humidité maximum du support :

- 3 % dans la chape,

- 1,5 % dans la chape avec le sol chauffant basse température,

- 0,5 % dans la chape anhydrite.


Nous consulter pour les poses sur sol chauffant électrique ou radiant.

Respect de la planéité du support :

- 2 m/ m sous un réglet de 20 cm,

- 5 m/ m sous une règle de 2 m.


* Il est indispensable de toujours tester l’hygrométrie de la chape avant toute pose de parquet.

La mise en place d’un film polyane avant la pose de la sous couche résiliente, et de l’utilisation d’un primaire sur la chape peuvent diminuer la dégradation du parquet en cas de remontée d’humidité.

  • Les techniques de pose :

6 – Lors de la pose, ouvrir plusieurs colis afin de panacher les nuances de teintes éventuelles, en tant que produit naturel le bois peu présenter des variations de couleurs de nœuds ou de structure d’une lame à l’autre.

7 – Un jeu de dilatation est nécessaire : c'est-à-dire l’espace libre à laisser lors de la pose en périphérie de la pièce parquetée autour des tuyaux et aux pieds des huisseries, etc. pour permettre la mobilité du bois.


La mesure de cette dilatation est proportionnelle à la surface de la pièce (À titre d’exemple, si la largeur de la pièce est de 5 m, le joint de périphérique sera de 12,5 mm, en moyenne 2,5 mm par mètre linéaire.)


Prévoir également un joint de séparation entre chaque pièce, pour des pièces d’une largeur supérieure à 10 m linéaire un joint de dilatation peut être nécessaire.


8 – La pose peut se faire selon différentes techniques :


Pose collée :

Nous conseillons l’utilisation d’une colle polyuréthane mono composant ou bicomposant, la colle au cordon ne fait pour l’instant l’objet d’aucune réglementation (DTU) pour mieux en définir les contraintes d’utilisation, nous vous demandons de consulter le fabricant de parquet suivant les essences de bois utilisés.


Remarque : Pour les poses sur sols chauffants, consulter notre fiche éditée à cet effet.


Pose traditionnelle :

Le parquet sera cloué sur lambourdes, scellées dans la chape.


Important :

La pose du parquet doit être effectuée dans les règles de l’art, conformément au DTU.

Malgré nos contrôles permanents, un problème a pu nous échapper. Interrompre IMMEDIATEMENT la pose et consulter sans délai votre revendeur. Notre responsabilité ne saurait être engagée en cas de non-respect de cette clause.

 

Les lames de Terrasse : Conseils de pose


  • Le stockage :

Avant la pose, nous vous conseillons de stocker les lames de Terrasse en intérieur, sous hangar de préférence bien cerclées, dans un endroit bien ventilé. Proscrire l’exposition directe au soleile.

 

  • Préparation des Bois avant la pose :

Il est conseillé de rincer les lames à vive eau avant la pose pour éviter tout rejet de tanin (marron) à la première pluie. Ouvrir les colis au moment de la pose, ensuite, maintenir les lames tenues.

 

  • Préparation du support :

Veillez tout d’abord à ce que le support soit stable, dur et plan.

 

Base en terre :

Appliquez une couche de sable ou de gravier comprimée ou aplanie. Pour éviter la prolifération de mauvaises herbes, il est conseillé de couvrir le support d’une toile non tissée noire.

 

Base en béton :

Sous l’effet de la pluie ou de l’humidité, certains composants naturels du bois sont éliminés et peuvent ainsi polluer les sols de façon durable. Minimisez ces risques en appliquant une couche de peinture à base de polyuréthane sur les différentes surfaces. (Attention :  avec une couche de béton frais, les éléments de construction qu’il est util de protéger doivent impérativement être recouverts, à l’aide d’une feuille de protection).

 

Pose sur Plots PVC :

Des plots PVC réglable peuvent être utilisés en complément des lambourdes, pour la pose des lames de terrasse sur support béton. Des rehausses sont également disponibles (pour plus d’informations : nous consulter).

 

  • La pose des Lames de Terrasse :

Les lames de terrasse seront fixées sur des lambourdes. Nous vous conseillons l’emploi de lambourdes en bois exotique, présentant une densité proche des lames de terrasse posées, et de même durabilité. Pour des lames de terrasse de section 20 x 105 / 125, utiliser des lambourdes de section de 30 x 60 mm. Elles seront scellées dans le support. Pour des lames de 20 mm d’épaisseur, l’écartement variera de 40 à 50 cm.

 

La fixation des lames doit se faire par vissage. Le cloutage est à prescrire.

 

Utilisez deux vis par largeur de lame en pose décalée sur les lambourdes. Utilisez uniquement des vis en inox, fraisées ou à têtes plates de 5 x 50 mm au minimum, l’ensemble restera esthétique à long terme et exempt de taches de rouille. Les vis doivent être vissées à fond. Les têtes de vis ne doivent pas dépasser pour ne pas « accrocher » lors de la marche et ne pas blesser.

 

  • L’entretien de vos Lames de Terrasse :

Pour éviter l’oxydation naturelle du bois, due aux ultraviolets (couleur gris argent), et notamment les platelages en bord de piscines, il est conseillé de passer une huile de type Carvex de la marque Carver pour extérieur.

Vos lames de Terrasse seront ainsi durablement nourries & protégées, leur garantissant une longévité accrue.

 

  • Sécurité :

Pour une largeur supérieure à 105 mm, nous vous conseillons vivement de poser vos lames de terrasse côté antidérapant. Celles-ci seront disposées perpendiculaires au sens de la marche, afin que les stries remplissent leur fonction antidérapante.

 

  • Esthétique :

Nous ne garantissons pas la qualité esthétique de la face non rainurée de nos lames de terrasse. Par conséquent, celle-ci peut présenter quelques défauts (nœuds, fentes…), sauf en cas de Commande spéciale, où vous le spécifierez.

 

Après la pose : La finition et l’entretien du parquet.

 

  • La préparation du support :

Utiliser pour le ponçage du parquet massif, les grains moyens suivants : 40/50, 80 et enfin 120 pour la finition.

L’utilisation d’un rebouche pore facilitera, après durcissement, le polissage (l’égrenage) de finition. Il optimisera par ailleurs, l’accrochage du vernis ou tout autre produit de finition.

 

  • Parquets Vernis :

Le vernis permet un entretien simple du parquet : les procédés de vitrification actuels (mono, comme bi-composants) assurent en effet d’excellents résultats en terme de résistance et de fini.

L’application s’effectue généralement en deux ou trois couches. Une couche de fonds antioxydant est conseillée pour les bois clairs, notamment dans le cas de l’application d’un vernis acrylique. Elle permettra au bois de conserver sa couleur d’origine.


Important :

Pour les parquets vernis usine, soumis à de fortes sollicitations (Lieux de passage, fort trafic, bureau…etc) nous conseillons d’appliquer une couche de vernis supplémentaire, une fois la pose terminée.

Pour la compatibilité avec nos vernis usine, nous consulter.


  • Parquets Huilés :

L’huile permet, tout en apportant une protection fiable aux parquets massifs, de conserver leur aspect naturel.

L’application d’une couche d’huile d’imprégnation, suivie de deux couches d’huile de finition, assureront à votre parquet un rendu optimal. L’application se fera à l’aide d’une monobrosse équipée d’un pad beige.

L’entretien général, en fonction de l’usage, devra être effectué régulièrement (3 à 6 mois), à l’aide d’une huile d’entretien, qui permettra également d’éventuelles réparations locales.


Important :

Pour un rendu optimal des parquets pré-huilés usine, nous recommandons l’application à l’aide d’une monobrosse, d’une couche d’huile de finition.


  • Recommandations pour l’Entretien des Parquets :

Votre parquet a besoin d’un climat sain et stable : une température ambiante de 19-21 °C et une humidité de l’air relative comprise entre 40 & 60 %.

Le bois est très sensible aux variations hygrométriques. Eviter de laisser stagner de l’eau ou tout autre liquide sur votre parquet (bien isoler bacs & pots de fleurs).

De même, l’utilisation du chauffage nécessite la mise en place d’humidificateurs dans chaque pièce.

 

Il nous paraît, à ce stade, important de préciser que la formation d’écarts entre les lames d’un parquet massif est un phénomène naturel, et abordé par le DTU. Ces écarts varient en fonction des saisons (température & hygrométrie), et de la section des lames.

 

  • Les 10 premiers jours suivant la pose du parquet huilé ou verni :

C’est pendant cette période que le traitement choisi durcit. Par conséquent, certaines précautions sont à prendre :

- Ne pas disposer de tapis sur le parquet

- Placer des protections (Feutres ou patins) sous le mobilier amené à être déplacé (chaises… )

- Eviter de déplacer des meubles lourds sur un parquet fraîchement traité

- Procéder à l’entretien du parquet à l’aspirateur ou au chiffon.

 

  • 10 jours après la pose du parquet :

- Vous procéderez à l’entretien courant de votre parquet comme suit : la surface doit être époussetée à l’aide d’un balai ou d’un aspirateur. Suivant le passage, cet entretien peut être effectué quotidiennement.

- Cet entretient peut être complété par l’application d’un savon naturel d’entretien pour parquets huilés ou vernis (nous consulter). Celui-ci permet un nettoyage en profondeur des parquets tout en renforçant leur protection.

 

  • Par la suite : l’entretien général :

Parquets Vernis :

-En complément de l’entretien décrit ci-dessus, vous pouvez procéder à l’application d’un polish (réservé aux parquets vernis).

Parquets Huilés :

-Utiliser une mono brosse munie d’un pad beige (rouge pour les parquets encrassés, ce qui favorisera leur décrassage), et appliquer de l’huile d’entretien.

- Pour les parquets soumis à un trafic important, nous vous conseillons d’appliquer régulièrement une couche supplémentaire d’huile, suivie d’un polissage, à l’aide d’un pad beige. Nous vous rappelons que la fréquence d’entretien d’un parquet huilé est fonction du passage & de l’utilisation des locaux dans lesquels il est appliqué.

- Plus l’entretien d’un parquet huilé est fréquent, plus il est aisé. aisé de quoi ? ???

Pour les zones détériorées (rayures, chocs…), une rénovation locale est parfaitement envisageable.

Elle se fait à l’aide de stylos retouche, ou en appliquant localement de l’huile d’entretien.

 

Recommandations pour la pose parquet sur sols chauffants

 

Concernant la pose de parquet sur sols chauffants, nous rappelons ci-dessous les grands principes de cette pose : Normes NF 63-202/DTU 51.2 ‘Parquets collés’ – NF P 63-204/DTU 51.11. Les sols doivent être exécutés conformément aux Normes NF P 52-301/DTU 65.6, NF P 52-302-1/DTU 65.7 & NF P 52-303-1/DTU 65.8.

 

En dehors des problèmes liés à l’humidité résiduelle des supports, et de l’environnement extérieur (infiltrations, fuites… etc.) les sollicitations hygrométriques subies par les Parquets posés sur dalles chauffantes sont considérablement accrues par rapport aux Parquets collés sur dalle ‘froide ‘.

 

Ces sollicitations provoquent des variations au niveau des joints. Tant qu’elles sont raisonnables, ces variations sont naturelles et inévitables.

 

- La dalle chauffante doit être impérativement une dalle basse température (inférieure à 28 °).

- La répartition de la chaleur doit être uniforme sur toute la surface, sans aucune variation de température.

- La dalle en Béton ou Mortier doit être impérativement sèche, avec un taux d’hygrométrie résiduelle inférieur à 3%.

- Dès que la dalle a atteint le seuil des 3% d’humidité, il faut procéder à sa mise en chauffe. Celle-ci doit être lente et     progressive, jusqu’à l’obtention de la température normale d’exploitation.

- Cette température doit être maintenue pendant trois semaines ce, quelque soit la saison.

- Le chauffage doit être coupé 48h minimum avant le début de la pose. Plus le délai est long, meilleur sera le résultat.

- Procéder à un dernier test de la chape avant la mise en œuvre du parquet.

- Entreposer les lames de parquet sur le chantier au minimum 4 jours avant le début de la pose.

- Poser le parquet exclusivement à la colle polyuréthane à solvant (mono ou bi-composant), appliquée à la spatule.

- Proscrire la colle au cordon : elle créerait une barrière thermique entre la dalle & le parquet.

- Utiliser uniquement des parquets en bois massif, ou contre-collé, dont la résistance thermique est inférieure à 0,15m20Kw.

- L’essence utilisée doit être stable.

- La dalle doit être mise en chauffe sept jours après la fin de la pose & des finitions du parquet.

- Le meilleur rapport de stabilité est compris dans les dimensions de lames suivantes : Epaisseur 14 ou 15 mm, Largeur 90 ou 100 mm, Longueur 600 à 1.000 mm.

- Pour les dimensions supérieures telles que 20 x 120 x 600 à 900 mm, le risque augmente si :

1-Les conditions de pose énumérées ci-dessus ne sont pas rigoureusement respectées

2-L’essence n’est pas de ‘moyennement stable’ à ‘stable’

3-Le coefficient de résistance thermique supérieur à 0,15m20Kw

 

Lorsque ces trois points sont respectés, le risque de désordres supérieurs à une légère variation des joints est très réduit.

Nous garantissons les essences suivantes :

Essence

Ep./Larg./Long. Mm

Stabilité

Coef. Resist. Th.

Garanti

Maçaranduba

14/15 x 90/100 x 600 à 1.000

Stable

0,051724 m20Kw

Bonne

 

20 x 120 x 600 à 900

Moyen. Stable

0,068965 m20Kw

Négative

Cumaru

14/15 x 90/100 x 600 à 1.000

Stable

0,051724 m20Kw

Très Bonne

 

20 x 120 x 600 à 900

Moyen à Stable

0,068965 m20Kw

Bonne

Ipé

14/15 x 90/100 x 600 à 1.000

Stable

0,051724 m20Kw

Très Bonne

 

20 x 120 x 600 à 900

Moyen à Stable

0,068965 m20Kw

Bonne

Jatoba

14/15 x 90/100 x 600 à 1.000

Stable

0,051724 m20Kw

Très Bonne

 

20 x 120 x 600 à 900

Moyen à Stable

0,068965 m20Kw

Bonne

Muiracatiara

14/15 x 90/100 x 600 à 1.000

Stable

0,051724 m20Kw

Bonne

 

20 x 120 x 600 à 900

Moyen à Stable

0,068965 m20Kw

Bonne

Amarante

14/15 x 90/100 x 600 à 1.000

Stable

0,051724 m20Kw

Bonne

 

20 x 120 x 600 à 900

Moyen à Stable

0,068965 m20Kw

Bonne

Pau Mulato*

14/15 x 90/100 x 600 à 1.000

Stable

0,051724 m20Kw

Bonne

 

20 x 120 x 600 à 900

Moyen à Stable

0,068965 m20Kw

Négative

Tatajuba

14/15 x 90/100 x 600 à 1.000

Stable

0,065217 m20Kw

Très Bonne

 

20 x 120 x 600 à 900

Moyen à Stable

0,086956 m20Kw

Bonne

Garapa

14/15 x 90/100 x 600 à 1.000

Stable

0,051724 m20Kw

Bonne

 

20 x 120 x 600 à 900

Moyen à Stable

0,068965 m20Kw

Bonne

Tauari

14/15 x 90/100 x 600 à 1.000

Stable

0,065217 m20Kw

Bonne

 

20 x 120 x 600 à 900

Moyen à Stable

0,086956 m20Kw

Bonne

* : Pau Mulato : Citronnier du Brésil

Panier  

Aucun produit

Expédition 0,00 €
Taxes 0,00 €
Total 0,00 €

Les prix sont TTC

Panier Commander